algérie - Dz Wall

Renault Algérie vient de dévoiler les tarifs du deuxième modèle assemblé à l’usine Renault Algérie Production, à savoir le Sandero Stepway Made In Bladi, qui s’affiche à 1 499 000 da TTC pour la version essence et à 1 659 000 da TTC pour la version diesel. Renault Algérie précise par ailleurs que l’ouverture des commandes est opérationnelle dès aujourd’hui à travers tout le réseau Renault Algérie, et que les premiers clients seront livrés dans les prochains jours.

La sélection algérienne de football a gardé sa 33e place mondiale. Dans le classement de ce mois de mai, publié jeudi par la Fédération internationale (Fifa), c’est l'Argentine qui reste toujours en tête suivie de la Belgique et du Chili.

Sur le plan africain, l'Algérie (771 points) est toujours en tête du continent devant la Côte d'Ivoire (34e/738 pts) alors le Ghana (38e/693 pts) complète le podium continental.

Le classement Fifa de juin prochain est important car il sera pris en compte lors du tirage au sort des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie (zone Afrique). Les cinq premiers seront têtes de série.

Un quatrième joueur du championnat professionnel algérien a écopé d’une suspension pour dopage. Il s’agit de Hocine Amrous, évoluant à la JSM Skikda (Ligue 2). Celui-ci est interdit de toute activité liée avec le football pour une période de quatre années.

La Ligue de football professionnel (LFP) a indiqué, dans un communiqué, que le joueur ne s’est pas présenté à la commission de discipline alors que plusieurs convocations lui ont été adressées.

Quant à la substance prise, comme à son habitude, la Ligue algérienne est peu prolixe. Elle a seulement indiqué que Amrous a consommé un «produit prohibé». Et comme analystes et observateurs ont appris à déchiffrer le langage codé de la LFP, ils pourront facilement conclure qu’il s’agit de drogue. Sinon, la LFP aurait cité le nom de la substance, comme cela fut le cas avec Kheireddine Merzougui du MC Alger, suspendu pour quatre ans pour consommation de Methylhexaneamine.

Pour les deux premiers cas, Youcef Belaili (USM Alger) et Rafik Boussaid (RC Arbaâ), c’est la Fifa qui avait signalé, lorsqu’elle a étendu au niveau international les sanctions (4 ans) qui leur ont été infligés en Algérie, qu’ils avaient consommé de la cocaïne.

En tout cas, cette situation, où plusieurs joueurs sont pris en l’espace de quelques mois en flagrant délit de dopage, inquiète les instances footballistiques nationales. D’où la décision de la FAF de multiplier les contrôles antidopage, effectués y compris lors des séances d’entraînements.

 

Juste quand nous avons pensé que les voleurs utilisaient la plus haute technologie pour commettre leurs vols et escroqueries viennent avec ceci: l’astuce de la bouteille en plastique.

Comme l’expliquent les autorités, le voleur place une bouteille en plastique sans eau et la coince dans la roue avant de votre voiture. Lorsque le conducteur démarre, il entend un son très étrange, c’est le bruit qui est généré lorsque la bouteille est écrasée. Déconcerté et inquiet, le conducteur sort de la voiture pour voir ce qui s’est passé et les voleurs profitent immédiatement de ce moment pour monter dans le véhicule et l’emporter d’une manière très facile. La police demande à tous les utilisateurs de partager cette information et ainsi éviter d’autres vols avec cette astuce simple

Idoom_ADSL_.jpg

Dans le cadre de la diversification de ses offres ADSL illimité, Algérie Télécom annonce le lancement d’une nouvelle offre à 20 Mbit/s destinée aux clients résidentiels, afin de répondre à la demande du marché algérien à l’internet illimité à très haut débit.

Quelques belles plages algériennes

C'est l'été. Les températures augmentent chaque jour un peu plus. L'envie de faire trempette ne cesse d’accroître. Et ce n'est certainement pas les plages qui manquent dans un pays où la façade maritime dépasse les 1200 kms.

D' El Tarf à Tlemcen, en passant par Mostagenm, Oran, Chlef, Tipaza, Alger, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Jijel Skida et Annaba, les plages algériennes rivalisent de beauté.

Paysages d'exception où les cordons dunaires font bon menage avec forets et montagnes, les plages algériennes sont toutes aussi époustouflantes les unes que les autres.

Profitez-en et prenez-en soin pour les générations futures!

Plage Sbiat Ain Temouchent

Plage du Phare Mostaganem

Plage du Pain de Sucre-Oran

Plage de Boucheghal-Tenes

Plage la Corne d'Or- Tipaza

Plage Ouest Sidi Fredj- Alger

Plage de Boumerdes

Plage de Tigzirt-Tizi-Ouzou

Plage des Aiguades- Béjaïa

Plage des Grottes Merveilleuses- Jijel

Grande Plage- Skikda

Plage Ain Barbar- Annaba

Plage la Vieille Cale( El Kala)- El Tarf

algeradl.jpg

Le Wali d'Alger Abdelkader Zoukh, a annoncé que la 21 eme et dernière opération de relogement aura lieu début mai prochain pour faire d'Alger, avant le mois de ramadan, la première capitale arabe et africaine exempte de bidonvilles.

31e Festival du film de Namur (Belgique) : 02 films algériens en compétition

Le film documentaire "Fi rassi rond-point" (Dans ma tête un rond-point) du réalisateur algérien Hassen Ferhani et le court métrage "Kindil el Bahr" du franco-algérien Damien Ounouri seront en compétition officielle au 31e Festival international du film francophone (Fiff), prévu du 30 septembre au 6 octobre à Namur (Belgique), indiquent les organisateurs.

En effet 456 points de vente de bétail agréés ont été mis en place au niveau de 33 wilayas et seront opérationnels dés le 1er septembre, notamment dans les grandes villes dont 14 points à Alger, l’intérêt principal en plus du respect des règles d'ordres et d’hygiène, est de réguler les prix dès lors que le client à un contact direct avec les éleveurs de cheptel ce qui supprime automatiquement les spéculateurs et différents intermédiaires qui ont l'habitude faire flamber les prix de "Oudhiat el aid". 

Les points de vente ouvriront à partir de jeudi 1er septembre au niveau des sièges des établissements relevant du ministère de l'Agriculture dans les wilayas de Blida, Boumerdes, Tipasa, Médéa, Bouira, Oran, Tiaret, Annaba, Constantine, Bordj Bou Arréridj, Guelma, Sétif, Djelfa, Laghouat, Khenchla, Biskra et El-Bayadh.

Le prix moyen du mouton pour cette année est entre 35 000 et 65 000 dinars algériens.

Une nouvelle tendance aussi pour cette année, à l'ère du numérique et du tout connecté, le mouton en ligne ou le "e-kebch" ou on peut faire des affaires plutôt intéressantes, par exemple sur ouedkniss on peut trouver des moutons "Khrof" pour 28 000 dinars algérien, mais attention aux arnaques (rien n'est sure quand on ne voit pas ce qu'on achète).

aigle-azur_857587_679x417.jpg

La compagnie aérienne Aigle Azur va renforcer ses vols entre Paris Charles-de-Gaulle et Alger en ajoutant deux rotations quotidiennes supplémentaires aux cinq qu’elle opère déjà depuis Orly, selon le site Air Journal.

Air-Algerie.jpg

Le directeur général de l’aviation civile au niveau du ministère des Transports M. Azzi Youcef a annoncé, hier dimanche, la prochaine adoption de la loi portant sur la protection des voyageurs.

Amar Ghoul nommé sénateur

L'ex-ministre de l'aménagement du territoire, du tourisme et de l'artisanat, Amar Ghoul, n'a pas beaucoup chômé après son limogeage de son poste de ministre.

Amar Ghoul a été désigné par le chef de l'Etat sénateur dans le tiers présidentiel à la place du général Mustapha Cheloufi, ancien SG du ministère de la Défense nationale, décédé il y a un mois. A 55 ans, Amar Ghoul est un des plus fidèles soutiens d'Abdelaziz Bouteflka. En remerciement, le chef de l'Etat l'a nommé ministre de plusieurs départements. Au fil du règne de Bouteflika, les premiers ministres se sont succédé et le nom de Ghoul demeurait inscrit sur la liste des gouvernement jusqu'au dernier mini-remaniement ministériel.

Cette nomination intervient après son départ du gouvernement lors du remaniement ministériel opéré samedi dernier. Grâce donc à ce contingent de sénateurs que le chef de l'Etat détient, Ghoul voit se dessiner devant lui une nouvelle carrière, voire une énième mission aprés avoir occuper la fonction de ministre pendant dix-sept ans.

Amar Ghoul va ainsi rejoindre les Saïd Barkat, Ould Abbès et Benbouzid de triste mémoire.

En effet plusieurs automibilistes ont en fait les frais ces jours ci, sur les routes de nuit, si vous tombez sur des barages de la gendarmerie nationale, il faudra faire attention même si ceci vous parait abérant mais l'utilisation des feux anti-brouillard est intérdite et la sanction est une amende de 2000 DA et un retrait du permis de conduire.

euro.jpg

Les «cambistes» expliquent cette hausse par l’approche des vacances où la demande sera forte, mais surtout par le fait que l’ouverture des bureaux de change est un pétard mouillé…

L’euro poursuit sa flambée sur le marché parallèle de la devise. Après une relative baisse ces dernières semaines, depuis quelques jours il remonte en flèche. Il vient même de redépasser la barre fatidique des 180 dinars pour un euro, à la bourse du square Port Saïd et ses annexes. Cela alors qu’il avait connu une chute phénoménale il y a à peine un mois redescendant même jusqu’à 165 dinars pour un euro. Chose que l’on n’avait pas vu depuis des années. Il avait ainsi retrouvé un seuil plus ou moins tolérable pour les petits acheteurs qui se sont précipités pour «profiter» de la bonne affaire.

Avant-projet de Loi de finances pour 2017, qui devrait être soumis au gouvernement cette semaine, contient une série de mesures fiscales visant à renforcer le budget et/ou encourager certains secteurs d’activités, selon les détails du texte obtenus par TSA.

Une fois les préinscriptions faites, les moyennes d'acceptation dans les differentes fillières des universités ont été fixées selon la demande et le nombre de places pedagogiques disponibles, dont certaines sont uniques au niveau national alors que d'autres sont spécifiques à chaque université.

Les moyennes des filières médicales, qui sont généralement les plus discutées, ont été fixées comme suit: 

Qui peut se passer du programme télévisé Algérien dans le mois sacré de Ramadan, qui par ces nombreuses séries, créé cette ambiance plaisante des soirées dont on devient vite accros.

Le programme des soirées n’étant pas encore dévoilé, mis à part une série qui revient encore cette année… Vous l’avez peut être déjà deviné la saison 3 de la série « Bent Walad (Bibiche & Bibicha) », cette comédie qui décrit la vie d’un jeune couple, leurs soucis, leurs joie, mais aussi leurs délires et qui reflètent bien la vie des couples algériens.

D’un coté, Souhila Maalem cette jeune artiste talentueuse qui joue le role de bibicha, l’épouse un tantinet hystérique, et d’un autre coté, Merouane Guerouabi, l’acteur à l’humour et l’énergie débordante qui joue le rôle du marie algérien un brin macho. Mais malgré tout leurs soucis, le couple s’aime à leur façon… ou alors à la façon algérienne.

Cette troisième saison abordera un aspect de la vie que chaque couple traverse après avoir eu un enfant : «Tu peux me garder mon enfant s’il te plait ?» ou comme le démontre le trailer de cette 3ème série : «Tu peux me garder Bibichou ?».

En effet, chaque couple traverse cette étape de la vie, cherchant une personne qui peut s’occuper du bébé pour trouver un peu de temps pour soi. Mais tout le monde n’est pas disponible pour faire du babysitting. Bonjour les sacrifices, à dieu les plaisirs personnels!

 

Qu’est ce qui fait le succès de cette série ?

L’originalité de cette série réside dans le naturel du scénario, que les problèmes que rencontre Bibiche & Bibicha dans leur vie de tous les jours sont le reflet exacte du quotidien des jeunes couples algériens. Le couple à sa façon « spéciale » de s’aimer, se disputer et se réconcilier et encore se disputer mais rester inséparable et complice. Le mari jouant le macho avec ses potes, mais qui est en réalité très attentionné. Et la femme, hystérique, susceptible et jalouse…mais affectueuse. Et en observant ce couple d’un œil objectif on ne peut le nier, ils sont mignons.

 

La saison estivale est la période bénie pour les compagnies aériennes et les agences de voyage . Les transporteurs obéissent à la règle de l’offre et de la demande. Plus il y a d’acheteurs plus les places sont rares et c’est la rareté qui fait augmenter les prix. Bien sûr qu’il y a d’autres explications à ces prix exorbitants pour rejoindre l’Algérie.

Pour économiser quelques dizaines et parfois quelques centaines d’euros, l’aéroport de Paris Vatry constitue une bonne alternative. Cet aéroport se situe à plus de deux heures de Paris (il faut d’ailleurs faire attention lors de la réservation à ne pas le confondre avec Paris-Orly).

Vous allez passer vos vacances en Algérie et vous ne savez pas ou aller, vous avez choisie votre destination mais vous cherchez toujours un hôtel ou une location, les prix vous semble trop chers, JUMIA Travel est une bonne solution pour vous.

JUMIA Travel est un site web spécialisé dans la location touristique, en partenariat avec AXA assurance, le site vous permet de rechercher parmi des centaines d’hôtels en Algérie

Comment Ça Marche?

Commencez par rechercher en entrant votre destination, les dates de voyage et le nombre de personnes dans le moteur de recherche.

Ensuite comparer, trouvez votre hébergement idéal au meilleur prix en utilisant le filtre et les options de tri (étoiles, prix, localité et équipement).

Il ne vous reste plus qu'a profiter, vous pouvez payer, soit immédiatement en ligne, soit à votre arrivée à l'hôtel. Faites vos valises, et partez en toute sérénité !

Bonne nouvelle pour les marchés pétroliers

En effet, la consommation augmentera plus que prévu en 2016 et conservera sa vigueur en 2017. Et pendant ce temps (autre bonne nouvelle), la production pétrolière décline, permettant au marché, selon les appréciations de l’AIE, de retrouver son équilibre au second semestre de cette année.

En termes chiffrés, la demande mondiale d’or noir devrait croître de «1,3 million de barils par jour (mbj) cette année, contre une anticipation précédente de 1,2 million de barils par jour, pour atteindre 96,1 millions de barils par jour», est-il mentionné dans le rapport mensuel établi par l’agence et publié hier.

Ce taux de croissance est «légèrement» supérieur à la tendance précédente, principalement en raison de la faiblesse des prix du pétrole, qui stimule la consommation, notamment aux Etats-Unis. La demande devrait progresser dans les mêmes proportions en 2017 et s’établir à 97,4 millions de barils par jour, tirée essentiellement par les pays non membres de l’OCDE, qui devraient consommer 1,2 million de barils par jour sur la croissance de 1,3 million de barils par jour attendue l’an prochain. «L’Inde, la Corée du Sud et la Chine figureront parmi les pays les plus gourmands», constate l’AIE. Et alors que la demande pétrolière se reprend, la production, elle, faiblit, ce qui conduit l’AIE à anticiper un marché pétrolier «équilibré» au second semestre 2016, alors qu’il est grevé depuis par une offre excédentaire depuis près de deux ans, une hypothèse plausible qui conforterait les analyses établies par l’Arabie saoudite, qui a laissé faire le marché.

D’aucuns diront ainsi que le temps a fini par donner raison à Riyad. Sur le seul mois de mai, les producteurs ont pompé «95,4 millions» de barils par jour, soit près de «800 000» barils par jour de moins par rapport au mois précédent et «590 000» barils par jour de moins sur un an, ce qui marque la première «baisse significative» depuis le début de 2013, précisent les experts de l’AIE, pour qui le gigantesque feu de forêt dans la région de Fort McMurray, dans l’Alberta (ouest du Canada), qui a malmené la production du pays, et les attaques rebelles contre des installations pétrolières au Nigeria ont contribué à cet «équilibre» du marché qui est en train de se dessiner. Dans l’avalanche des bonnes nouvelles, figure également la baisse de la production des non-Opep. Jusqu’ici alimentée par le boom des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis, la production des pays hors-Opep devrait en effet chuter de «900 000» barils par jour en 2016 contre une estimation précédente de «800 000» barils par jour, pour atteindre «56,8» millions de barils par jour. Toutefois, les pays non-Opep pourront continuer à surproduire, s’ils en ont les moyens. La plupart des pays Opep semblent, eux, impuissants face à la détérioration des marchés. Et certains d’entre eux s’en offusquent, confrontés à de graves crises liées à la baisse de leurs revenus pétroliers. Mais tout n’est pas noir, si l’on s’en tient à l’analyse de l’AIE.

L’Agence avait estimé, dans une étude prospective, il y a quelques mois, que les prix du pétrole devraient remonter progressivement durant les années à venir pour se situer aux alentours de «80» dollars le baril à l’horizon 2020 grâce à une offre pétrolière «moins abondante». Le processus d’ajustement du marché pétrolier se fait rarement en douceur, mais dans le scénario central élaboré par l’AIE, le marché se rééquilibrera à «80» dollars le baril en 2020, avec une poursuite de la hausse des prix par la suite.