Tout ce qu'il faut savoir sur la formule Ijara Tamlikia (location-vente) de la CNEP-Banque

Le produit  Ijara Tamlikia (location-vente) pour les particuliers verra le jour courant novembre 2017 , selon les déclarations de Madame Kassioui Bahia directrice du marketing et de la communication de la CNEP-Banque. nouvelle formule de vente tant attendue.

IJARA TAMLIKIA « ايجارة تمليكية »  est un financement alternatif, non basé sur l’intérêt c’est une formule de financement par laquelle la banque acquiert un logement choisi par le client (particulier) et le lui donne en location en contrepartie du paiement de loyers.

La location est accompagnée d’une promesse de transfert de propriété (deux contrats différents) au profil du locataire, au terme de la durée de financement, conditionnée par le paiement total des loyers.

Le produit « IJARA TAMLIKIA » est destiné au financement de logements neufs ou anciens acquis par la CNEP-Banque auprès de particuliers ou promoteurs publics ou privés, (Hors dispositif d’accession aidé pour les logements à l’instar du LPP).

C’est le prix du logement et le salaire du ménage qui fixera le montant des loyers et la durée de la location, Ci-après tout ce qu'il faut savoir de cette nouvelle formule.

Quels sont les conditions d’éligibilité à la Ijara Tamlikia ?

Pour être éligible à la formule Ijara Tamlikia  de la CNEP-Banque, il faut être de nationalité algérienne, avoir la capacité juridique de contracter un crédit et être âgé de 21 à 70 ans à la date de la demande de financement.

Le locataire  doit disposer d’un revenu mensuel net permanent supérieur ou égal à trente mille dinars (30 000 DA) pour les salariés et retraités, avec une ancienneté d’au moins une année,  cinquante mille dinars (50 000 DA) pour les commerçants et professions libérales. Pour ces derniers une ancienneté de l’activité de 2 ans minimum est exigée.

Il faut rappeler que cette formule sera ouverte aux algériens résidents à l’étranger. Les conditions et surface financière exigée de ces derniers est calculée de la même manière que pour les crédits immobiliers.

Le locataire peut faire appelle a un seul codébiteur. La codébition est acceptée avec le conjoint, le collatéral, l’ascendant et le descendant. Dans ce cas,  le codébiteur doit remplir les mêmes conditions d’éligibilité que le débiteur principal.

Quels types de logements peut-on acheter ?

La formule de vente Ijara Tamlikia peut financer tout type de logement destiné à l’habitation (appartement, villa, duplexe etc.), C’est le locataire qui choisit son futur logement pour le proposer ensuite à la Banque. La CNEP-Banque l’achète en son nom et le loue à son client dans le cadre d’une location suivi par un achat (deux contracts différents). La personne intéressée peut acheter dans le neuf chez un promoteur immobilier privé ou public, ou directement auprès d'un particulier.

Le prix de la vente est connu dès la signature du contrat de location.

Durée du bail de location

Le bail de location peut aller de 2 années à 30 ans, en fonction des capacités de paiement de de l'age de chaque client.

Quels sont les frais à avancer pour la Ijara Tamlikia CNEP-Banque ?

Les frais du contrat de location sont pris en charge par la CNEP-Banque.

L’assurance CAT-NAT est prise en charge par le locataire, au même titre que l'assurance habitation.

Existe-il une limite de financement ?

Oui,  la CNEP-Banque a fixé une limite de 100 millions de dinars (10 milliards de centimes). Cependant, seule la capacité de paiement des loyers du locataire, fixera le montant maximal du prix du logement à emprunter (vous pouvez utiliser le simulateur de Lkeria pour avoir une idée sur votre capacité d’emprunt).

Si le revenu du locataire et son codébiteur le permet, le prix du logement acheté via la Ijara Tamlikia  peut atteindre les 10 milliards de centimes. 

Le montant de financement peut atteindre 90% du prix d’acquisition du bien objet de financement.

Quelles sont les étapes de mise en place de financement Ijara Tamlikia ?

  1. Choix du bien, négociation de prix et réservation
  2. Décision de réservation ou promesse de vente par le vendeur
  3. Demande de financement adressée à la banque
  4. Notification d’octroi au client
  5. Ordre d’achat avec promesse de location
  6. Acquisition du bien par la banque
  7. Mise en location au profit du client
  8. Cession du bien (à la fin du bail)