11 réflexes santé pour prendre soin de soi jour après jour

Chouchouter nos intestins, la nouvelle solution pour gagner en vitalité et améliorer notre santé ? Le naturopathe Thomas Uhl dévoile 11 réflexes pour prendre soin de soi jour après jour.
Stress, Sédentarité, alimentation industrielle… Autant de maux favorisant l’encrassement de nos intestins et l’apparition de maladies civilisationnelles comme l’obésité, le diabète ou encore les complications cardio-vasculaires. Pour faciliter la restauration de nos organismes, le naturopathe Thomas Uhl préconise, dans son livre Et si je mettais mes intestins au repos, une "rééducation de nos métabolismes en nous contentant du strict nécessaire". Mode d’emploi :

1. Je bannis…

Absolument tous les produits raffinés, ceux que l’on nomme les "poisons blancs" : riz blanc, sucre raffiné, pâtes et pain à base de farine blanche…

Les aliments transformés industriellement. Ils comportent tout ce que notre organisme ne peut pas traiter et qu'il doit stocker, et ainsi s’encrasse et s’intoxique : additifs chimiques, colorants, pesticides, matières grasses trans et excès de sucre, de sel et de gras.

La règle est simple : évitez tous les produits dont l’étiquette mentionne des édulcorants (saccharine, polyols, aspartame, sirop industriel de glucose-fructose…) qui entretiennent le goût du sucre.

2. Je limite au maximum…

Les excitants : café, thé à forte teneur en théine (thé noir fermenté), chocolat, viande, surtout rouge, alcools. Ils surmènent le système digestif, d’autant plus s'ils sont associés… Mélangés à des produits raffinés, le café, le thé, les alcools forment avec les sucs digestifs une sorte de colle dans l’estomac qui entrave le processus digestif.


3. J’adopte les super-aliments

L’eau, élément capital de notre santé

Mieux vaut choisir des eaux pures, peu minéralisées et variées pour en boire chaque jour 1,5 litre, de préférence entre les repas.

Les bonnes huiles

Bonnes car elles sont vierges, de première pression à froid et issues de l’agriculture biologique. Elles participent à la bonne santé de notre organisme riche en lipides : ils constituent 50% de notre masse cérébrale et 70% de notre système nerveux.

Les jus de légumes et de fruits frais

Idéalement passés à l’extracteur, ce sont des concentrés de minéraux très utiles à notre équilibre physiologique et vite assimilables; 15 minutes seulement pour un jus de fruit à jeun le matin ou en début de repas. De manière générale, l’association d’un légume racine, d’un légume feuille et d’un fruit augmente les potentialités de chacun.

Autres super-aliments

Les jus d’herbe de blé (puissant détoxifiant), les légumes lactofermentés (participant à la digestion), les graines germées (pleines d’acides aminés), le pollen frais (hautement énergétique).

4. J’apprends à bien cuire mes aliments

La cuisson à basse température conserve au maximum les propriétés nutritionnelles. En dessous de 42°C, les enzymes de l’aliment sont préservées et leur action favorise la digestion sans avoir à solliciter ses propres enzymes. De manière plus générale, la cuisson à température modérée permet de sauvegarder les vitamines et les minéraux des aliments qui mènent des actions antioxydantes et hormonales. Mieux vaut donc les préserver.

5. Je m’impose un jour de repos digestif par semaine...

Ce serait une nécessité majeure pour mettre l’intestin au repos. Il est par exemple conseillé de remplacer le repas du dimanche soir par un mini-jeûne (jus filtré et bouillon de légumes) et prolonger ce repos intestinal jusqu'au lundi soir.

6. ... mais je m’autorise des écarts

Ceux-ci sont très importants pour que l’organisme conserve ses réflexes d'adaptation. Pour équilibrer de façon cohérente les phases entre alimentation saine et écarts, il est préconisé de suivre la méthode des 80/20 : comprendre 80% de repas sains et 20% de relâche sur les aliments moins diététiques.

7. Je ne sature pas mon estomac

Manger ne doit pas être un acte mécanique. En allant trop vite, le transit intestinal s'alourdit ce qui engendre une fatigue conséquente. Il convient donc de prendre le temps de déguster et de mâcher lentement. N’oublions pas que la fameuse "conversation à la française" nous a longtemps préservés de la pandémie d’obésité touchant les pays n’ayant pas opté pour cette habitude salvatrice.

8. Je prends le cru au début

Commencer le repas par les aliments crus permet de réveiller les enzymes digestives et d’optimiser la digestion. Il est conseillé de ne pas consommer de fruits en fin de repas car ils sont longs à digérer et fermentent dans l’intestin en attendant d’être traités par l'organisme. En revanche, l’ananas et la papaye sont excellents pour activer le processus digestif.

9. Je mange tôt et léger

Afin de permettre un vrai temps de jeûne à l’organisme. Idéalement nous devrions avoir au moins 12 heures de repos digestif entre le repas du soir et celui du petit déjeuner, ces heures creuses assurant à l’organisme le temps d’assimiler et d’éliminer.

10. J'adopte une activité physique quotidienne

Avoir une activité physique régulière soulage la dépression et la fatigue mentale, maintient le contrôle du poids, réduit les douleurs lombaires, améliore la pression artérielle, diminue les risques de maladies cardiaques, de cancer du côlon… Dès lors, pourquoi s’en priver puisque 20 minutes par jour suffisent.

11. Je freine la cadence

En s'accordant régulièrement des moments de pause durant la journée, le week-end et les vacances. Et surtout en se déconnectant. Loin des technologies chronophages, on peut mieux se connecter à… soi-même.